Bio (fr)

 

LPigeolet
Laurent Pigeolet a accumulé une longue expérience de compositeur, pianiste, et enseignant dans diverses disciplines musicales. Ses œuvres sont jouées lors de nombreux festivals (Loop, Emergence, Ars Musica…). Il écrit pour tous types de formations : du solo à l’orchestre, en passant par la musique de chambre, la musique électroacoustique et mixte. Il a collaboré avec de nombreux ensembles, lesquels apprécient son style coloré, original et innovant. Il a écrit également pour la danse et le théâtre.   En tant que pianiste, il s’est produit avec plusieurs orchestres (dont le Philarmonique de Liège), en formation de chambre, en tant que soliste et accompagnateur. Son répertoire très étendu couvre toutes les périodes depuis l’époque baroque à la musique contemporaine. Il est reconnu surtout pour sa sa vaste palette sonore et sa virtuosité.   En tant qu’enseignant, il a partagé ces dernières années son emploi du temps entre le Conservatoire de Bruxelles, l’IMEP, l’Académie de Wavre et l’Académie de Court-Saint-Etienne. Il y a notamment dispensé des cours de piano, d’improvisation, d’accompagnement, d’analyse musicale et de composition.

 

Activités et formation:

Laurent Pigeolet mène une triple carrière de compositeur, pianiste concertiste et enseignant. Il prend goût pour la composition dès l’âge de 10 ans. Au même moment il débute le piano à l’Académie de Wavre, puis à l’ Académie de Court-Saint-Etienne avant de poursuivre sa passion en autodidacte entre l’âge de 13 et 17 ans. Après ses études secondaires au Lycée Martin V à Louvain-la-Neuve, il entre à l’IMEP, dans la classe de Tatiana Evdokimova. Au terme de ses études, un Diplôme de Lauréat en piano et pédagogie avec grande distinction lui est décerné. Il étudie notamment l’harmonie avec Georges Bouché, le contrepoint avec Jacques Stecke et Thierry Chleide, l’analyse musicale avec Dominique Bodson, ainsi que la musique de chambre avec Marie-Christine Saint-Mard, puis Serge Bémant et Jacques Vanherenthals au Conservatoire de Bruxelles. Ensuite, il investit le champ de la composition électroacoustique avec Annette Vande Gorne et obtient un prix d’harmonie au Conservatoire de Mons, dans la classe de Luc Dupuis. Parallèlement, il poursuit ses études pianistiques au Conservatoire de Bruxelles, dans la classe d’Evgeny Moguilevsky, puis au Conservatoire de Liège avec Jo Alfidi où il obtient le Diplôme Supérieur. Il étudie également l’improvisation avec Firmin Decerf, Pirly Zurstrassen et Dominique Bodson. Ensuite, il intensifie son travail de composition instrumentale et bénéficie de l’enseignement de Claude Ledoux et Denis Pousseur pour l’orchestration et la composition, au Conservatoire de Mons.  

Laurent Pigeolet a partagé ces dernières années ses activités d’enseignant entre l’IMEP (analyse musicale), le Conservatoire de Bruxelles (accompagnement), les Académies de Wavre et Court-Saint-Etienne (piano, improvisation, analyse et écritures, accompagnement de danse contemporaine et classique, de chant et d’instruments). Il a été aussi accompagnateur à P.A.R.T.S, l’école supérieure de danse contemporaine fondée par Anne-Teresa Dekeersmaeker.

 

Composition:   L’esthétique des œuvres de Laurent Pigeolet est en constante évolution. Converti dans un premier temps au sérialisme, il en rejette ensuite certains principes contraires à la nature vivante des sons. Mais sans renier totalement son style précédent, dont il garde précieusement certaines caractéristiques de pensée structurante, il élabore peu à peu un nouveau langage, basé notamment sur les glissements harmoniques, les fondus enchaînés, les jeux de lumières. L’éclatement des hauteurs qu’il affectionnait auparavant laisse progressivement place à un travail sur des intervalles de plus en plus restreints et une recherche constante de l’évolution de la couleur sonore. L’harmonie et ses multiples manières de se transformer, de se métamorphoser, joue un rôle prépondérant. Aux ruptures du discours succèdent la continuité et l’exploration des possibilités qu’offrent les superpositions de couches de timbres et de tempi différents. Il renoue ainsi avec le sens de la respiration des sons, avec sa vie interne. Au phrasé intermittent ou à la cyclicité se substitue la vague et ses irrégularités, ses rythmes de flux et de reflux. Laurent Pigeolet a notamment écrit pour l’Orchestre National de Belgique, le Luxembourg Sinfonietta, l’Ensemble Uyttenhove, l’ensemble Altazor, l’Ensemble Musiques Nouvelles, l’Ensemble Microkosmos, l’Ensemble de chambre de la société hongroise des arts, l’Ensemble Fractales, le duo Aton et Armide, le pianiste Jean-Pierre Delens … Laurent Pigeolet est également membre du Forum des compositeurs.